Plan social à l'Alliance Française : 80% du personnel menacé de licenciements

 

L’Alliance Française de Lyon, un organisme de renommée internationale formant des étudiant·e·s étranger·e·s à la langue française, compte à ce jour 35 salarié·e·s.

Suite à la pandémie de la COVID-19, l’établissement a connu un ralentissement brutal de son activité qui a provoqué des difficultés financières. Sa Direction a décidé de mener à terme un plan de licenciement collectif touchant 27 salarié·e·s, c’est-à-dire près de 80% de l’effectif, comprenant l’ensemble de ses enseignant·e·s.

COVID-19, nos conditions de travail changent totalement

Nous sommes confiné·e·s, nous commençons à travailler d'une manière inhabituelle, nous, enseignant·e·s, dont l'essentiel est de communiquer avec nos élèves, leurs familles et nos collègues.

Une grande part de notre travail dans les semaines à venir consiste à être assis·e devant notre ordinateur pour envoyer des messages pour accompagner le travail de nos élèves. Nos conditions de travail changent donc totalement ! 

Entre les sites qui sont surchargés, les emails professionnels qui ne partent pas comme on en a l'habitude, les collègues qui nous relaient 20 000 liens pour des "outils pédagogiques extra"... Nous risquons d'avoir beaucoup de sources de stress et une explosion de nos heures de travail. À cela, s'ajoutent dans les équipes ici ou là, des propositions de liens collectifs par Skype, Teams et autres possibilités de visioconférence : encore une source de stress, avec des risques d'appels à tout moment...

Page 1 sur 5

Newsletter du syndicat

Pour recevoir nos actualités, merci de renseigner les champs suivants.

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

appel cse.png

Les actus de la CFDT