Nos spécificités

Notre syndicat est membre de la confédération CFDT, qui est une organisation réformiste. C'est-à-dire que nous défendons salariés et maîtres de notre champ professionnel et que nous cherchons l'amélioration de leurs conditions de travail, par la négociation, par l'exigence constructive. Pas d'incantations chez nous, mais des propositions argumentées, des pressions proportionnées, des accords scellés...

Un syndicat laïc : Nous respectons bien entendu les spécificités des établissements confessionnels, très nombreux dans notre champ professionnel. Mais nous insistons aussi sur la nécessaire liberté de conscience des personnels et des maîtres qui y travaillent ! C'est particulièrement vrai dans les établissements sous contrat qui participent pleinement au service public de l'Éducation Nationale. Nous nous voulons aussi un syndicat totalement indépendant : à l'égard de tous les pouvoirs et autorités. Si nous pratiquons le compromis, nous rejetons les connivences. L'Académie, la Direction de l'Enseignement Catholique, les Directions d'établissements... , sont nos interlocuteurs. Mais chacun doit rester à sa place !  

Ces valeurs encadrent notre pratique de « Syndicat de Services ». Nous considérons donc aussi que les adhérents qui nous font confiance doivent percevoir pratiquement les avantages de leur soutien à notre cause : informations, défense spécifique de leur cas, assurance syndicale... Adhérer au Sepr-Cfdt, c'est directement utile ! 

Newsletter du syndicat

Pour recevoir nos actualités, merci de renseigner les champs suivants.

appel cse.png

Les actus de la CFDT

  • #NousToutes La CFDT marche le 23 novembre !
    20 novembre 2019
  • Licenciement : Le salarié protégé doit être entendu seul par l’inspection du travail
    19 novembre 2019

    Lorsqu’un employeur envisage de licencier l’un de ses salariés protégés, il doit se tourner vers l’inspecteur du travail afin de solliciter la délivrance d’une autorisation. Une fois saisi d’une telle demande, l'inspecteur procédera à une enquête contradictoire. Dans ce cadre-là, il sera conduit à recevoir le salarié concerné… et seulement lui ! Aucun autre de ses collègues ne devra être auditionné en même temps. Et ce quelles que soitent les circonstances qui ont conduit à la demande d’autorisation de licencier. CE, 08.11.19, n° 412566.

  • Forfait jours : un contrôle toujours strict des garanties entoure le dispositif
    19 novembre 2019

    Toute convention de forfait en jours doit être prévue par un accord collectif dont les stipulations assurent la garantie du respect des durées raisonnables de travail et des plages minimales de repos.

    Tel n'est pas le cas d'un accord qui ne prévoit pas de suivi effectif et régulier des états récapitulatifs du temps travaillé permettant à l’employeur de remédier en temps utile à une charge de travail trop importante. C’est ce qu’a récemment jugé la Cour de cassation, qui poursuit doucement mais sûrement son contrôle sur l’encadrement collectif des forfaits jours. Cass.soc.06.11.19, n°18-19752.

  • Transaction : la renonciation à agir en justice ne s’impose pas toujours au salarié
    18 novembre 2019

    La renonciation du salarié à ses droits nés ou à naître et à toute action relative à l’exécution du contrat de travail ne rend pas irrecevable une demande sur des faits survenus pendant la période d’exécution du contrat de travail postérieure à la transaction et dont le fondement est né postérieurement à la transaction. C’est ce qu’a jugé récemment la Cour de cassation. Cass.soc.16.11.19, n°18-18287.