Pourquoi adhérer ?

L’ADHÉSION EST OUVERTE À TOUTES CELLES ET À TOUS CEUX QUI VEULENT REJOINDRE LA CFDT.

ETRE ADHÉRENT À LA CFDT PERMET :

  • de bénéficier d’une information, d’un soutien individuel tant sur le plan professionnel que juridique dans le cadre des règles définies par la CNAS* CFDT,
  • d’être informé sur vos droits, sur l’actualité sociale de votre région, de votre branche professionnelle…

Les adhérents peuvent bénéficier du nouveau service téléphonique "RÉPONSE À LA CARTE". Ce service permet un accompagnement personnalisé sur l'ensemble du territoire. Par exemple :

  • Une question sur votre contrat de travail ou votre statut professionnel ?
  • Un doute sur vos conditions de travail ?
  • Un besoin d’information sur la formation professionnelle ?
  • Une interrogation sur votre passage à la retraite ou sur le chômage ?
  • Un problème plus personnel de mobilité ou de logement ?

ETRE ADHÉRENT À LA CFDT PERMET D'ÊTRE ACTEUR DE LA VIE CFDT :

  • en participant aux débats et aux actions proposées par l'organisation,
    en représentant la CFDT au sein de votre entreprise ou en étant candidat aux élections représentatives du personnel.
  • POURQUOI EST-CE IMPORTANT D'ÊTRE TOUJOURS PLUS NOMBREUX À LA CFDT ?

EN REJOIGNANT LA CFDT, LES ADHÉRENTS CONTRIBUENT À LA RENFORCER.

C'est grâce aux adhérents que la CFDT peut s'exprimer au nom des salariés quelles que soient leur profession, leur situation.

PLUS LES ADHÉRENTS SONT NOMBREUX, PLUS LA CFDT EST REPRÉSENTATIVE DE L'ENSEMBLE DU SALARIAT.

Plus les adhérents sont nombreux, plus la CFDT sera entendue et légitime face aux employeurs.

ADHÉRER À LA CFDT

Newsletter du syndicat

Pour recevoir nos actualités, merci de renseigner les champs suivants.

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

appel cse.png

Les actus de la CFDT

  • [Entretien] "On continue de dire que l'âge d'équilibre, dans un système de retraite par points, ça ne fait pas sens."
    22 janvier 2020

    Laurent Berger était en direct de LCP/Public Sénat lundi 20 janvier, invité d'Audition publique. Il a abordé la notion de l'âge d'équilibre, prévu dans la lettre du Premier Ministre, qui concernerait le futur système de retraites, la question de la reconnaissance de la pénibilité, de l'égalité femmes/hommes, des pensions de réversion, du minimum contributif... 

  • [Entretien] "Ce nouveau système de retraites suscite beaucoup d'interrogations : il est temps d'apporter des clarifications"
    22 janvier 2020

    Laurent Berger était l'invité de Ruth Elkrief, sur BFM TV, jeudi 16 janvier. Il a abordé l'âge pivot qui aurait été appliqué dès 2022 et a été supprimé du projet de loi. Il a également évoqué des pistes de réflexion pour assurer l'équilibre du système de retraites ainsi que les points à encore améliorer.

  • Le Code du travail numérique : quelle valeur de l’information ?
    22 janvier 2020

    « Pour faire valoir ses droits ou respecter ses obligations encore faut-il les connaître » explique la ministre du travail lors du lancement du code du travail numérique (CTN) ce jeudi 16 janvier. Car c’est bien pour rendre le droit du travail plus accessible aux salariés et aux employeurs que le CTN tente de leur apporter des réponses les plus personnalisées possibles, et qui seront de surcroît, opposables. Quelle est cependant la véritable valeur des informations obtenues via le Code du travail numérique ?

  • Accords de compétitivité : comment comparer accords de groupe et d’entreprise ?
    22 janvier 2020

    Comment comparer des accords de compétitivité signés au niveau du groupe avec des accords d’entreprise ? Saisie de cette question à propos d’accords signés par plusieurs syndicats au sein du groupe Renault, la Cour de cassation a réaffirmé la méthode classique d’appréciation globale pour déterminer quel accord doit être considéré comme plus favorable et s’appliquer. Au final, elle a donné raison aux signataires (dont la CFDT) qui se prévalaient de l’application de l’accord de groupe ! Cass.soc.8.01.20, n°18-17708.