Pourquoi adhérer ?

L’ADHÉSION EST OUVERTE À TOUTES CELLES ET À TOUS CEUX QUI VEULENT REJOINDRE LA CFDT.

ETRE ADHÉRENT À LA CFDT PERMET :

  • de bénéficier d’une information, d’un soutien individuel tant sur le plan professionnel que juridique dans le cadre des règles définies par la CNAS* CFDT,
  • d’être informé sur vos droits, sur l’actualité sociale de votre région, de votre branche professionnelle…

Les adhérents peuvent bénéficier du nouveau service téléphonique "RÉPONSE À LA CARTE". Ce service permet un accompagnement personnalisé sur l'ensemble du territoire. Par exemple :

  • Une question sur votre contrat de travail ou votre statut professionnel ?
  • Un doute sur vos conditions de travail ?
  • Un besoin d’information sur la formation professionnelle ?
  • Une interrogation sur votre passage à la retraite ou sur le chômage ?
  • Un problème plus personnel de mobilité ou de logement ?

ETRE ADHÉRENT À LA CFDT PERMET D'ÊTRE ACTEUR DE LA VIE CFDT :

  • en participant aux débats et aux actions proposées par l'organisation,
    en représentant la CFDT au sein de votre entreprise ou en étant candidat aux élections représentatives du personnel.
  • POURQUOI EST-CE IMPORTANT D'ÊTRE TOUJOURS PLUS NOMBREUX À LA CFDT ?

EN REJOIGNANT LA CFDT, LES ADHÉRENTS CONTRIBUENT À LA RENFORCER.

C'est grâce aux adhérents que la CFDT peut s'exprimer au nom des salariés quelles que soient leur profession, leur situation.

PLUS LES ADHÉRENTS SONT NOMBREUX, PLUS LA CFDT EST REPRÉSENTATIVE DE L'ENSEMBLE DU SALARIAT.

Plus les adhérents sont nombreux, plus la CFDT sera entendue et légitime face aux employeurs.

ADHÉRER À LA CFDT

Newsletter du syndicat

Pour recevoir nos actualités, merci de renseigner les champs suivants.

appel cse.png

Les actus de la CFDT

  • BARÈME PRUD’HOMMES : UN AVIS DE LA COUR DE CASSATION REGRETTABLE !
    17 juillet 2019

    La Cour de cassation a rendu aujourd’hui son avis sur la conformité aux normes européennes et internationales du barème prud’hommes instauré par les ordonnances travail de septembre 2017.

  • Revenu universel d’activité : la concertation se poursuit
    17 juillet 2019

    La première phase de « constat » de la concertation s’est achevée. Pour la CFDT, il faut redonner du sens aux politiques de solidarité et lutter contre le non-recours aux droits. Mais les principes et objectifs de la réforme restent encore à déterminer.

  • Harcèlement moral : le salarié est protégé même s’il est dispensé d’activité !
    17 juillet 2019

    Dès lors que le contrat de travail n’est pas rompu, un salarié peut invoquer la protection contre le harcèlement moral prévue par le Code du travail. Il importe peu que ce dernier soit en congé de fin de carrière et qu’il n’occupe plus son poste de travail. C’est ce qu’a décidé la Cour de cassation, à notre connaissance pour la première fois, dans un arrêt récent. Cass.soc. 26.06.2019, n° 17-28.328.  

  • Prud’hommes : la réforme des greffes à l’heure de la déclinaison réglementaire
    17 juillet 2019

    Depuis quelques mois, les greffes prud’homaux sont au cœur des débats. Leur organisation et leur fonctionnement a été - certes partiellement - réformé en mars dernier par l’adoption de la loi de réforme pour la justice. Assez logiquement, l’élaboration de la réforme se poursuit aujourd’hui sur le plan réglementaire. C’est ainsi qu’un projet de décret a été présenté aux partenaires sociaux lors du dernier Conseil supérieur de la prud’homie (CSP) de la saison, qui s’est tenu le 9 juillet dernier.

    Nous reviendrons également sur les autres points qui ont pu être débattus à cette même occasion.