Complémentaire santé des enseignants adhérents

Complémentaire santé des enseignants adhérents

Depuis janvier 2017, nous proposons à chaque adhérent de la FEP CFDT Ain-Rhône, enseignant sous contrat, une complémentaire santé. C’est un contrat national que la Fédération a négocié avec Harmonie Mutuelle.

La Cfdt fonction publique (dont nous faisons partie) revendique pour tous les agents publics la mise en place d’une complémentaire santé (la « mutuelle »), comme c’est le cas pour les salariés du privé.

Dans l’attente de résultats sur ce plan, la FEP-CFDT a négocié un régime solidaire et responsable pour ses adhérents enseignants et leur famille, à compter du 1er janvier 2017. 

Le choix s’est porté sur une vraie Mutuelle partenaire de la CFDT, HARMONIE MUTUELLE avec qui la CFDT partage des valeurs de solidarité, de responsabilité. L'offre retenue propose 3 niveaux de garantie, en fonction des besoins des adhérents.

Ce régime est équilibré (pas d’augmentation en 2019), le contrat ne demande pasde questionnaire médical intrusif, il n’impose pas de délai de carence (période pendant laquelle vous ne pourriez pas entamer de soins coûteux comme le dentaire et l’optique par exemple).

Un courrier à tous les adhérents enseignants du Rhône a été envoyé au lancement de cette opération et nous éditons cette information, depuis, dans chacun de nos journaux.

Nous pouvons envoyer par mail : les tarifs (3 niveaux), les prestations, les modalités de résiliation de son ancien contrat, le document d’adhésion, les procédures.Nous traitons très vite tous les dossiers. L’adhésion doit passer nécessairement par la FEP CFDT Ain-Rhône garant du groupe d’assurés adhérents. Les documents sont envoyés par mail sur simple demande. Prenez contact avec nous.

Newsletter du syndicat

Pour recevoir nos actualités, merci de renseigner les champs suivants.

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

bandeau congres

appel cse.png

Les actus de la CFDT

  • Communiqué de presse intersyndical : Accueillir et soutenir les syndicalistes afghans en exil
    24 mai 2022

    Le 15 août 2021, avec la chute de Kaboul, les Talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. 

  • CDD : les limites à la suppression du délai de carence
    23 mai 2022

    Le Code du travail autorise les accords de branche étendus à prévoir les cas où le délai de carence entre deux CDD n’est pas applicable. Il autorise ainsi également à compléter ou adapter la liste des exceptions légales.

    Interprétant strictement cette faculté, le Conseil d’Etat affirme qu’un accord de branche ne peut se contenter de prévoir « qu’aucun délai de carence n’est appliqué dans tous les cas de succession de CDD » et annule sur ce point l’arrêté d’extension de la convention collective nationale de Pôle emploi.

    CE, 27.0422, n° 440521. 

  • [Entretien] "La réforme des retraites, ce n'est pas l'urgence du moment. L'urgence, c'est le pouvoir d'achat. Il faut revaloriser les salaires."
    23 mai 2022

    Laurent Berger était l'invité de LCI lundi 23 mai. Il a rappelé l'urgence en cette période de forte inflation d'agir sur le pouvoir d'achat. Il a appelé les employeurs et l'Etat employeur à revaloriser les salaires. Pour ce faire, il rappelle que l'Etat a un levier d'action avec la conditionnalité des aides publiques. Il a également préconisé des aides pour les ménages les plus modestes, via le chèque alimentaire, l'aide au logement plus forte et un encadrement des loyers. Questionné sur la situation de l'hôpital public, il a fait part de sa grande inquiétude pour cet été, alors que la CFDT alerte les pouvoirs publics depuis de nombreuses années sur le manque de personnel, les conditions de travail des soignants. Emission à voir ci-après.

  • [Entretien] "Il faut augmenter les salaires, en particulier les bas salaires, toutes les grilles qui sont en-dessous du SMIC."
    20 mai 2022

    Laurent Berger était l'invité de RMC / BFM TV jeudi 18 mai. Interrogé sur le pouvoir d'achat, première préoccupation des Français en cette période d'inflation, il a appelé les employeurs et l'Etat employeur à revaloriser les salaires y comrpis dans les fonctions publiques. Il a également préconisé des aides pour les ménages les plus modestes, dont ceux contraints d'utiliser leur véhicule pour aller au travail. Il a enfin rappelé l'opposition de la CFDT à un report de l'âge légal de la retraite à 65 ans. Emission à voir ci-après.