Plan social à l'Alliance Française : 80% du personnel menacé de licenciements

 

L’Alliance Française de Lyon, un organisme de renommée internationale formant des étudiant·e·s étranger·e·s à la langue française, compte à ce jour 35 salarié·e·s.

Suite à la pandémie de la COVID-19, l’établissement a connu un ralentissement brutal de son activité qui a provoqué des difficultés financières. Sa Direction a décidé de mener à terme un plan de licenciement collectif touchant 27 salarié·e·s, c’est-à-dire près de 80% de l’effectif, comprenant l’ensemble de ses enseignant·e·s.

La nouvelle a été reçue comme un choc pour les salarié·e·s qui subissent depuis plusieurs mois le chômage partiel et l’angoisse de ne pas reprendre leur activité sereinement.

Les salarié·e·s, accompagné·e·s par le SEPR CFDT, mènent une grande mobilisation (plus de 70 personnes) depuis deux jours à laquelle se sont joint·e·s les étudiant·e·s. Ils comptent sur de nombreux soutiens pour éviter de voir la structure, dans laquelle ils se sont beaucoup investis, sombrer jusqu’à sa fermeture ou de développer l'ubérisation de son personnel.

Ce mardi en fin de soirée, la Direction a suspendu momentanément son projet de licenciements collectifs. Pour apporter votre soutien, vous pouvez signer cette pétition.

Revue de presse en date du 6 juillet 2020 

LUNDI 6 JUILLET

DIMANCHE 5 JUILLET

VENDREDI 3 JUILLET

MERCREDI 24 JUIN

Newsletter du syndicat

Pour recevoir nos actualités, merci de renseigner les champs suivants.

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

bandeau congres

appel cse.png

Les actus de la CFDT

  • Campagne présidentielle : La violence n’a pas droit de cité
    6 décembre 2021

    La campagne présidentielle s’engage sur de bien mauvaises bases. La violence, quelle que soit sa nature, ne peut être tolérée dans un débat démocratique. Les images de ce week-end nous le rappellent tristement.

  • [Entretien] "Mayotte, c'est la France, on ne doit pas cultiver de singularités qui se traduisent par des inégalités."
    2 décembre 2021

    A l'occasion de son déplacement à Mayotte, Laurent Berger était l'invité de Siti Daroussi sur "Mayotte la 1ère", le mardi 30 novembre. Il a évoqué les difficultés d'accès à l'eau des mahorais, soumis à des coupures d'eau hebdomadaires. Il a rappelé les revendications de la CFDT pour une convergence des droits sociaux avec ceux de la métropole concernant par exemple les montants du RSA, de la retraite ou encore le congé paternité de 28 jours... Réécoutez l'interview, à partir de 14min, ici.

  • CDD : un salarié peut-il remplacer plusieurs salariés absents avec un seul contrat ?
    30 novembre 2021

    L’approche des congés de fin d’année et les absences pour maladie liées au froid ou à la reprise épidémique invitent à rappeler les règles permettant de recruter un salarié en CDD pour pallier ces différentes absences. La question des modalités du remplacement se pose particulièrement.

  • Salarié protégé : l’annulation de l’autorisation de licenciement prive d'effet la demande de résiliation judiciaire
    29 novembre 2021

    Les juges prud’homaux ne peuvent se prononcer sur une demande de résiliation judiciaire du contrat de travail si le salarié protégé n’a pas demandé au juge administratif sa réintégration suite à l’annulation de l’autorisation de son licenciement survenu entretemps. Peu importe que le juge judiciaire soit le premier à être saisi : le contrat est déjà rompu et ne peut ouvrir droit au cumul des indemnités !

    C’est ce que vient de rappeler la Cour de cassation. Cass.soc.10.11.21, n°20-12.604.