Plan social à l'Alliance Française : 80% du personnel menacé de licenciements

 

L’Alliance Française de Lyon, un organisme de renommée internationale formant des étudiant·e·s étranger·e·s à la langue française, compte à ce jour 35 salarié·e·s.

Suite à la pandémie de la COVID-19, l’établissement a connu un ralentissement brutal de son activité qui a provoqué des difficultés financières. Sa Direction a décidé de mener à terme un plan de licenciement collectif touchant 27 salarié·e·s, c’est-à-dire près de 80% de l’effectif, comprenant l’ensemble de ses enseignant·e·s.

La nouvelle a été reçue comme un choc pour les salarié·e·s qui subissent depuis plusieurs mois le chômage partiel et l’angoisse de ne pas reprendre leur activité sereinement.

Les salarié·e·s, accompagné·e·s par le SEPR CFDT, mènent une grande mobilisation (plus de 70 personnes) depuis deux jours à laquelle se sont joint·e·s les étudiant·e·s. Ils comptent sur de nombreux soutiens pour éviter de voir la structure, dans laquelle ils se sont beaucoup investis, sombrer jusqu’à sa fermeture ou de développer l'ubérisation de son personnel.

Ce mardi en fin de soirée, la Direction a suspendu momentanément son projet de licenciements collectifs. Pour apporter votre soutien, vous pouvez signer cette pétition.

Revue de presse en date du 6 juillet 2020 

LUNDI 6 JUILLET

DIMANCHE 5 JUILLET

VENDREDI 3 JUILLET

MERCREDI 24 JUIN

Newsletter du syndicat

Pour recevoir nos actualités, merci de renseigner les champs suivants.

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

appel cse.png

Les actus de la CFDT